logo

« MASSAI » : Mesure et Maîtrise du Stress en Situation d’Apprentissage Informatisé

Le stress, en tant que réaction négative de l’individu face à des pressions internes ou externe, est un enjeu économique et social majeur pour les organisations, comme en témoigne l’arrêté ministériel récent (2008) enjoignant les entreprises à prendre en compte la variable stress et à lui opposer des solutions. Les risques liés à certains métiers et les progrès technologiques réalisés ces dernières années, requièrent des savoirs et savoir-faire de plus en plus complexes pour lesquels il est désormais indispensable de former les personnels. Bien que destinés à limiter les risques en situations réelles, la nature des dispositifs d’apprentissage et des formations qui leur sont liées génère un stress non négligeable pour l’apprenant. En savoir plus sur le Stress

Les outils de diagnostic du stress employés actuellement sont très généraux (ils analysent un état général de stress lié à une surcharge de travail, une pression managériale, de mauvaises conditions de travail, etc.) et ne sont pas adaptés au contexte de la formation.

Le projet MASSAI soutenu par le Fond Unique Interministériel (FUI) s’inscrit dans cette problématique et prévoit le développement d’outils qui permettront de mesurer et traiter spécifiquement un état de stress ponctuel inhérent à un contexte d’apprentissage informatisé pour :

  • Augmenter l’efficacité des processus de traitement et solidifier la formation.
  • Limiter les effets délétères du stress sur la santé (fatigue mentale et physique, surcharge mentale, anxiété etc…).
  • Identifier les éléments sources de stress

MASSAI vise ainsi à la création d’un outil de mesure du stress intégrant des mesures objectives (capteurs de la réponse électrodermale, diamètre pupillaire, actimétrie) et des mesures subjectives (questionnaires informatisés basés sur des tests psychologiques reconnus) couplées à un serious game dont la fonction est de mener l’apprenant à un état physique et émotionnel ciblé compatible avec les contraintes de l’apprentissage auxquelles il doit être soumis. L’ensemble sera étalonné et validé dans deux contextes d’apprentissage complémentaires : un simulateur de conduite et un programme de e-learning.

LE PROJET

Le projet s’inscrit dans le cadre du 11ème appel à projet FUI. Il s’échelonne sur 2 années (2011-2013) et met en jeu le travail conjoint de 3 entreprises et 2 laboratoires de recherche.
De manière concrète, il prévoit la création d’un outil de mesure du stress couplé à un serious game dont la fonction est de mener l’apprenant à un état physique et émotionnel ciblé compatible avec les contraintes de l’apprentissage auxquelles il doit être soumis. L’ensemble sera étalonné et validé dans deux contextes d’apprentissage complémentaires : un simulateur de conduite et un programme de e-learning.

objectifs
En phase de préapprentissage, l’outil sera en mesure de calculer un « quotient de stress » à travers différentes évaluations en lien avec l’émotion et la quantité de stress subi par l’individu. Ces mesures s’effectueront selon deux approches : La première consistera à mesurer l’activité du système nerveux autonome au moyen de capteurs physiologiques permettant le calcul du diamètre pupillaire, de la réponse électrodermale et de l’activité (actimétrie à partir de l’analyse des mouvements). Nous croiserons ces mesures à des données subjectives, déclaratives que nous recueillerons par l’intermédiaire de questionnaires scientifiquement validés dont l’objectif est l’évaluation de l’émotion et du stress perçu.

L’intégration et le traitement de chacune des mesures permettront l’analyse du niveau de stress de l’individu et l’évaluation de son état émotionnel. En fonction des données recueillies, le serious game proposera un scénario de « gestion du stress » de manière à conduire l’individu à un état physique et émotionnel en adéquation avec la nature de l’apprentissage auquel il va être soumis. Pendant cette phase, nous chercherons avant tout à juguler des états émotionnels négatifs (i.e. anxiété) tout en maintenant un niveau de vigilance suffisant pour favoriser les processus de traitement nécessaire à l’apprentissage.

Durant la phase d’apprentissage, l’outil permettra un monitoring de l’état physiologique du sujet permettant ainsi d’identifier les moments critiques de la phase d’apprentissage. Les données ainsi recueillies enrichiront la formation puisqu’elles pourront donner lieu à un travail spécifique sur la gestion individuelle des phases stressantes de l’apprentissage.
En phase post apprentissage, l’outil évaluera une seconde fois le niveau de stress et l’état émotionnel de l’individu. Le serious game proposera, sur la base des données traitées, un scénario visant à conduire l’apprenant à un état de relaxation et de bien être en opposition avec l’anxiété et la réaction de stress.

LE CONSORTIUM

logo_corys

CORYS est une société grenobloise spécialisée dans la fourniture de simulateurs pour l’énergie (nucléaire, thermique, hydraulique, réseaux), dédiés à la formation ou aux études. Depuis 2009, elle est majoritairement détenue par la société AREVA.

logo_liglogo-multicom

Le Laboratoire Informatique de Grenoble (LIG: www.liglab.fr) est placé sous les tutelles principales de l’UJF (université Joseph Fourier), du CNRS et de l’INP Grenoble. Ses activités se déclinent en quatre grands thèmes scientifiques, que sont les infrastructures informatiques, le logiciel, l’interaction et le traitement des connaissances.

logo_lutin

 Le Laboratoire des Usages en Technologies d’Information Numériques (LUTIN) est un Living Lab européen, une structure pour l’Innovation Technologique qui rassemble laboratoires de recherche, PME et des citoyens, et qui a comme tutellela Citédes Sciences et de l’Industrie, l’Université Paris8, l’Université Paris6, l’Université de Technologie de Compiègne et l’EPHE.

PARTENAIRES FINANCIERS

Le projet MASSAI a été labellisé par les pôles de compétitivité Imaginove et Cap Digital et soutenu par le Fond Unique Interministériel.

Il est co-financé par la DGCIS, OSEO et le Conseil Général du Rhône.